Skip to main content
Épauler, représenter, défendre autrement dans l’enseignement privé sous contrat

Faire évoluer sa vie professionnelle

Plusieurs dispositifs permettent de se former en fonction de son projet d’évolution de carrière ou de tester de nouvelles fonctions. Il faut cependant dissocier les dispositifs prévus du départ en formation en lui-même.

Le congé formation

il est octroyé au maître en contrat provisoire ou définitif dans l’établissement, justifiant d’au moins 3 ans de services d’enseignement. Il fait l’objet d’une demande auprès du rectorat lorsque les conditions sont remplies. La durée est limitée (3 ans), ainsi que son financement (12 premiers mois) mais fractionnable. Les critères d’attribution sont déterminés en commission consultative mixte académique (CCMA).

Le Compte personnel de formation (CPF)

Il s’inscrit dans une notion de portabilité : il est donc attaché à la personne et non à l’emploi. Les heures cumulées chaque année sont plafonnées jusqu’à 150.  Chaque maître dispose d’un compte alimenté qu’il faut activer pour connaître les droits acquis (https://www.moncompteformation.gouv.fr). Aucune ancienneté n’est requise pour le mobiliser. Il permet d’accéder à de nouvelles responsabilités ou d’effectuer une mobilité professionnelle. Il faut en formuler la demande auprès du rectorat.

La formation au sein de votre établissement

Elle nécessite l’accord de votre chef d’établissement et s’inscrit dans un plan de formation présenté au comité social et économique (CSE) de votre établissement.
Pour ces dispositifs, un rapprochement avec Formiris (enseignant), ou l’AKTO (salarié Ogec) si vous avez une mission double au sein de votre établissement (directeur adjoint et enseignant), est nécessaire pour la prise en charge des frais pédagogiques.

Le cumul d’activités

Il permet de changer de métier ou d’évoluer vers d’autres emplois. Cependant, il est soumis à autorisation du rectorat et toutes les activités ne sont pas autorisées. Les demandes doivent être effectuées avant la reprise des cours en septembre. Surveillez la publication de ces circulaires au sein de votre établissement ou contactez votre responsable Spelc.

Pour enseigner à l’étranger ou exercer tout autre métier dans le secteur privé

N’étant pas fonctionnaire, mais agent de droit public, il est nécessaire de demander une disponibilité pour convenances personnelles auprès du rectorat. Cette position administrative permet d’accéder aux emplois dits « contrats locaux » à l’étranger, car nous n’avons pas accès aux emplois de détachement prévus pour les fonctionnaires.

Vous trouverez toutes les démarches à effectuer et les renseignements sur le site de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE).

Site Internet fabriqué avec  et  éco-conçu pour diminuer son empreinte environnementale.
Angle Web, Écoconception de site Internet en Savoie