Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Syndicat professionnel de l’enseignement libre catholiqueSyndicat professionnel de l’enseignement libre catholique
Vous êtes ici : Accueil Connaître le Spelc Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Une équipe en action

Le Syndicat professionnel de l'enseignement libre catholique (Spelc) est une organisation de salariés qui défend tous les personnels de la profession : enseignants, salariés de droit privé, chefs d'établissement, retraités...
Présent dans les établissements privés sous contrat de l'enseignement général, technique et agricole, il s'implique dans toutes les réformes concernant le monde éducatif et ses personnels : formation initiale et continue, carrière et emploi, protection sociale, conditions de travail, retraite…

Un syndicat libre

 

Le Spelc est un syndicat professionnel, le plus ancien dans l’Enseignement catholique, sans lien avec un parti politique. Il fédère des membres de toutes convictions ou engagements.

Réfléchir à de grands enjeux ou problèmes de société (économie, emploi, retraite, protection sociale), émettre et défendre des propositions, c’est jouer un rôle citoyen au service de l’intérêt général, c’est faire de la politique mais non politicienne. ?

Sur des thèmes qui améliorent les conditions de travail ou de rémunération, le Spelc joue son rôle de défenseur des intérêts des salariés.

 

Un syndicat autonome

 

Le Spelc n’est affilié à aucune confédération. Cela ne l'empêche cependant pas de rechercher, dans le respect de son identité, le dialogue avec d'autres organisations syndicales, pour une défense plus efficace des intérêts de ses adhérents. Depuis longtemps, il est considéré comme un partenaire  exigeant et loyal par les pouvoirs publics et par l'Enseignement catholique.

 

Un syndicat attaché à la liberté d’enseignement

 

Défenseur du caractère propre de l’enseignement privé, le Spelc défend un système éducatif pluraliste où peuvent se conjuguer le savoir, le savoir-faire et le savoir être. L’établissement doit être un lieu de dialogue et d’écoute, pour l’élève comme l’adulte, dans le respect de ses convictions.

 

Un syndicat dynamique

 

Le Spelc est perçu comme une force de propositions, de réflexion et de recherche de solutions constructives. Il agit, dans le cadre des relations avec le collège employeur, au sein des commissions paritaires, avec les instances de l'Enseignement catholique et avec les pouvoirs publics.  

 

Un syndicat attaché au dialogue

 

Il privilégie la négociation chaque fois que possible et aussi longtemps que ses interlocuteurs donnent des preuves de leur volonté de faire évoluer la situation. En revanche, il n'hésite pas, ainsi qu'il l'a toujours fait, à dénoncer vigoureusement toute marque de mauvaise foi et toute tentative d'enlisement dans des discussions stériles qui portent préjudice aux salariés.

 

Un syndicat représentatif

 

Les dernières élections professionnelles auprès des enseignants ou des salariés des établissements confortent le Spelc comme l’un des syndicats les plus représentatifs dans l’enseignement privé. Son activité, essentiellement basée sur une présence et un travail de terrain effectifs, fait du Spelc un acteur majeur, reconnu dans la branche professionnelle.

Cette proximité s’accompagne d’une participation aux grands débats nationaux sur l'éducation, d’une implication dans la réflexion sur l'avenir de l'enseignement en France.

Le Spelc a apporté sa contribution sur la réforme du lycée et de la formation initiale, la refondation de l’école, les rythmes scolaires, la retraite, la situation des salariés des établissements…

 

Représentativité chez les enseignants

Aux dernières élections aux commissions consultatives mixtes (CCM) dans l’enseignement, le Spelc renforce sa première place dans le 1er degré et progresse de près d’un point dans le 2nd degré.

Tous collèges confondus, il obtient le plus grand nombre de sièges.

  • Élections CCMD maîtres : le Spelc est le seul syndicat à progresser en 1er degré. Avec des listes présentées dans 83 départements, il obtient le plus grand nombre de voix (8 685 soit 33 % des suffrages exprimés) et le plus grand nombre de sièges (165).
  • Élections CCMA maîtres (2nd degré) : présent dans 29 académies, le Spelc obtient 11 266 voix et 22,82 % des suffrages. Il gagne donc 0,8 %.
  • Scrutin CCMD chefs d’établissement du 1er degré : avec plus de 19 % des voix, le Spelc est de loin le premier syndicat de salariés dans le collège des chefs d’établissement.

 

Représentativité chez les salariés des établissement

Le Spelc compte de nombreux élus délégués du personnel, comités d'entreprise ou CHSCT dans toute la France. En 2013, sa représentativité est largement confirmée pour :

  • les PSAEE (salariés des établissements) avec presque 20 % des voix ;
  • les personnels administratifs et techniques de l’enseignement agricole  avec plus de 14 % des voix ;
  • les chefs d’établissement du 1er degré enseignement privé avec 36,53 % des voix. Ce score place même le Spelc en tête.

Le Spelc obtient également de bons résultats, de 19 à 61 %, dans plus de la moitié des 13 branches relevant de différentes conventions collectives de l'enseignement privé. Ce score le conforte et le place comme la première organisation syndicale indépendante dans l’enseignement privé.

 

Notre organisation

La Fédération nationale des Spelc

Elle regroupe les syndicats départementaux, interdépartementaux ou régionaux de Métropole et d’Outre-mer.

Ces syndicats sont groupés en unions régionales, correspondant généralement aux académies. Toutefois, certaines unions régionales peuvent recouvrir plusieurs académies, totalement ou partiellement.

Depuis janvier 2005, son siège social et son secrétariat administratif sont à Paris – 192 bis, rue de Vaugirard, dans le XVe arrondissement.

                

Une assemblée générale annuelle permet aux délégués des syndicats adhérents de se prononcer sur la politique et la gestion de la Fédération.

Un congrès ouvert à tous les adhérents est organisé tous les trois ans. Après La Grande-Motte en 2009, Sainte‐Foy‐lès‐Lyon en 2012, Erdeven en 2015, le prochain est prévu à Gérardmer (Vosges) en 2018.

Le conseil fédéral de 30 membres élabore la politique de la Fédération.

Lors de chaque congrès, la moitié des conseillers fédéraux est élue pour 6 ans par les délégués des syndicats locaux.

Le bureau fédéral de 9 membres en est l’organe exécutif.

 

Une longue histoire

Les valeurs du Spelc sont enracinées dans l’histoire. La volonté des responsables actuels consiste à assurer leur pérennité et à transmettre à leurs successeurs une détermination sans faille pour rester partie prenante de toutes les structures où on débat de la mission des personnels salariés, des fonctions qu'ils assument dans la profession, de leurs droits et de leurs devoirs…

C'est en 1905 que des instituteurs et institutrices des écoles privées françaises se sont organisés en syndicats professionnels. L’assemblée constitutive d’une fédération fut convoquée à Bordeaux le 25 septembre par M. Félix Perdrigeat, Président du syndicat girondin de l'enseignement libre.

Les statuts furent adoptés et déposés légalement le 24 novembre 1905. C'est donc cette date qui marque la naissance officielle de la Fédération dont M. Perdrigeat fut le 1er président.

Traversant les deux guerres, le syndicat poursuit son développement et se constitue en Fédération des syndicats professionnels de l’enseignement libre catholique en 1946. Elle prend ses distances par rapport à la hiérarchie catholique et s’inscrit comme un partenaire loyal mais indépendant, portant le souci de tous, privilégiant le dialogue, s’opposant sans haine ni mépris mais fermement pour soutenir les personnes.

Sous la conduite de ses secrétaires généraux successifs, elle participe activement aux évènements qui jalonneront l’histoire de notre profession : signature des contrats proposés par la loi Debré en 1959 (Paul Vignand), mise en place du Retrep et part prépondérante lors du grand mouvement de 1984 pour défendre la liberté d’enseignement (Alfred Mortel), négociation des accords Lang-Cloupet (1992) qui modifient le mode de recrutement des enseignants du 2nd degré et accordent des décharges aux directeurs d’école (Paul Morandat), forte implication dans l’élaboration de la loi Censi de 2005 (Bernard Billard). Aujourd’hui, Luc Viehé est le garant de l’héritage de ses prédécesseurs : le Spelc reste fidèle à ses options fondamentales, celles d’un syndicat constructif pour avancer des propositions innovantes au service des personnels des établissements et des enseignants, celles d’un engagement exigeant porté à la fois par ses responsables généreux et les membres des 87 syndicats départementaux ou régionaux.

 

 

 

 

Pour tout savoir sur l’histoire du Spelc,

vous pouvez vous procurer le livre du centenaire

100 ans d’histoire de la Fédération des Spelc,

auprès de notre secrétariat.