Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Syndicat professionnel de l’enseignement libre catholiqueSyndicat professionnel de l’enseignement libre catholique
Navigation

Réforme du collège : Madame la Ministre, revoyez votre copie !

La réforme ne peut pas se faire au détriment des enseignants et en détériorant leurs conditions d’emploi et de travail.

La Ministre de l'Éducation nationale refuse de tenir compte des demandes du Spelc et ne change rien à son projet.

Les risques sur l’emploi et l’organisation des établissements sont réels, la formation n’est pas en place dans de nombreuses académies et la concertation des professeurs, pourtant obligatoire, n’a lieu que trop rarement. Pour autant, le spelc n'appelle pas à la grève le 26 janvier.

Fidèle à ses principes, il lance une grande action nationale pour exiger le respect de l’emploi des maîtres et l’installation d’une instance de concertation qui leur permettra d’avoir plus de maîtrise sur leur situation professionnelle et sur la vie de leur établissement.

En conséquence, la Fédération des Spelc engage résolument les actions suivantes :

  • une campagne nationale pour exiger la mise en place d’une instance de concertation dans tous les établissements privés sous contrat ;
  • une grande enquête nationale sur les conditions de préparation à la mise en place de la réforme sur www.spelc.fr (en ligne à partir du 14 janvier) ;
  • des courriers aux recteurs pour exiger que la réforme n’ait aucune conséquence sur l’emploi des maîtres ;
  • une demande de rendez-vous à la Ministre de l’Éducation nationale.

La réforme, qu’on soit d’accord ou pas, ne pourra voir le jour que si elle est mise en place avec la participation de ses principaux acteurs : les professeurs.

La situation actuelle montre le peu de considération accordée aux enseignants et à leur travail dans ce pays. Cela doit cesser très rapidement !

 

Le tract

L'affiche

Le communiqué

 

 

Mots-clés associés : , , ,