Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Syndicat professionnel de l’enseignement libre catholiqueSyndicat professionnel de l’enseignement libre catholique
Navigation

Réforme du collège : le Spelc reçu au ministère

Le Spelc est prêt à mener des actions fortes si la Ministre ne revient pas sur les choix préjudiciables à la formation des jeunes et n’accorde pas une juste reconnaissance professionnelle aux enseignants.

Reçu le 3 février 2016 par le Cabinet de Mme Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, le Spelc a protesté contre les conséquences néfastes, d’ores et déjà constatées, de la réforme du collège.

En effet, dans de nombreuses régions, des maîtres vont perdre tout ou partie de leur emploi. Or, contrairement à leurs collègues du public, ils subissent une réduction de leur salaire proportionnelle à celle de leur service.

De plus, en raison de la pénurie d’emplois face au nombre croissant d’élèves, des établissements ne pourront plus proposer certaines options, voire certains enseignements, pourtant unanimement reconnus comme utiles au cursus scolaire des jeunes.

Le Spelc demande à la Ministre de prendre tous les moyens utiles pour éviter que les personnels enseignants ne fassent les frais d’une réforme contestée par beaucoup d’entre eux. Si des risques sur l’emploi viennent s’ajouter aux conséquences lourdes sur la pratique professionnelle, la réforme ne pourra pas aboutir.

Pour le Spelc (au fond) : Luc Viehé, Marie-Anne Sciaky, Jean-Yves Murgue, Théo Lobbes.

Pour le Ministère (de gauche à droite) : Émilie Braneyre, Maud Phélizot, Agathe Cagé, Jean-Baptiste Prévost.

Absent sur la photo : Frédéric Bonnot (DAF).

Mots-clés associés : , ,